Radoine Mebarki : «La reprise d’entreprise demeure notre moteur principal »

Radoine Mebarki, pilote de Tous Tes Possibles.

Développer des solutions inclusives pour aboutir à l’entrepreneuriat ou au salariat auprès d’un public qui en est souvent éloigné ! Le mouvement Tous Repreneurs, connu pour ses actions sur la reprise d’entreprises, vient de se muer en Tous Tes Possibles. Objectif : augmenter le spectre du public visé et accroître le champ d’investigation des domaines économiques.

Pourquoi avoir changé de dénomination en devenant Tous Tes Possibles ?

Il fallait élargir notre spectre de domaines à toucher comme notamment le secteur associatif et celui de l’ESS (Économie sociale et solidaire). La reprise d’entreprises demeure le moteur principal avec toujours cet ADN de convaincre les cédants à donner leur entreprise au lieu de la voir tout simplement disparaître.

N’est-ce pas trop difficile à faire passer comme message ?

C’est un véritable plaidoyer que nous demandons. C’est une nouvelle approche et nous espérons que les différents prescripteurs de l’écosystème entrepreneurial perçoivent l’intérêt de la démarche. Nous centrons cette démarche sur les commerces de proximité, les très petites entreprises ancrées sur leur territoire

À qui sont ouverts vos différents programmes ?

À tous ceux qui ont envie d’entreprendre et se bâtir un parcours professionnel. Nous accompagnons les personnes à travailler sur leurs points forts afin de définir le projet qui leur correspond le mieux.

Emmanuel VARRIER