Handicap : l’engagement concret du Département de la Moselle

Le Département de la Moselle a enclenché une politique volontariste en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap. Il s’est notamment doté d’un nouveau schéma directeur et a contractualisé de nouvelles conventions avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique. Explication d’une implication donnant des résultats. 

Cette semaine avait lieu la semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées. L’initiative n’a sans doute pas eu l’écho qu’elle méritait, dans une actualité aspirée par la Covid-19. Où en est-on en France de cette question sociétale et essentielle ? En 2005 était votée la loi nommée «handicap». Celle-ci a vocation d’améliorer la prise en compte du handicap au sein des entreprises et des établissements publics. Parmi les directives de ce texte législatif, l’une d’entre-elle impose aux entreprises de plus de 20 salariés qu’au minimum 6 % de leurs collaborateurs soient des personnes en situation de handicap. Que ce soit dans le secteur public ou privé, des progrès ont été réalisés, même si bien des éléments restent perfectibles et à améliorer. La fonction publique d’État compte 5,61 % de travailleurs handicapés contre 5,67 % pour la fonction publique hospitalière et 6,76 % pour la fonction publique territoriale. Du côté du secteur privé, la progression quant à cette inclusion est régulière. 80 % des entreprises de plus de 20 salariés emploient au moins une personne en situation de handicap.

Une sensibilisation quotidienne

Dans son périmètre, le Département de la Moselle fait figure de bon élève. Au 1er janvier 2019, il recensait 255 bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) sur un total de 3109 agents. La même année, il engageait 79 346 € auprès du secteur adapté et protégé. Depuis bientôt une décennie, le volontarisme est de mise du côté de l’Hôtel du Pont-Moreau, à Metz. Les équipes de la collectivité territoriale ont été mobilisées, associées à ses partenaires extérieurs. Recrutement, sensibilisation des agents et de l’encadrement, communication, informations sur les questions relatives au handicap ont été les axes travaillés au quotidien. Actuellement, le taux d’emploi de personnes handicapées au Département de la Moselle est de 8,35 % (dont 8,20 % d’emplois directs), soit 25 % de plus que les obligations de la loi. Un engagement dépassant les intentions et les discours sans lendemain, assurément. Et un appel à la pérennisation de ce modèle. Puisse-t-il faire des émules.

Le Département 57 et le handicap depuis 2015

. 201 maintiens dans l’emploi

. 56 recrutements

. 28 formations en lien avec le handicapé

. 1 référent handicap à temps plein

. 7 événements (1 séminaire, 5 réunions territorialisées, 1 forum)

. 123 764 €/an consacrés en moyenne auprès du secteur adapté et protégé

. 1 projet innovant : convention de partenariat avec l’EPNAK Jean Moulin à Metz