C2iSanté lance son 2e plan stratégique

Thierry Gigout (à droite), directeur général de C2iSanté, accompagné de Pascal Pierrot, son directeur général adjoint, lance son deuxième plan stratégique de développement.

C2iSanté, spécialisée dans le conseil et l’accompagnement en ingénierie des professionnels de la radiologie médicale basée à Maxéville, voit dans la crise actuelle de la Covid-19 un moyen de motivation, histoire de continuer à aller de l’avant mais d’une façon différente et plus réfléchie.

 «C’est le moment où il faut oser !» Thierry Gigout, le directeur général de C2iSanté (dont le siège est à Maxéville et affichant plusieurs sites en France et au Maghreb avec près de quatre-vingt-dix collaborateurs), est convaincu aujourd’hui, avec la situation actuelle, «qu’il est opportun de lancer notre 2e plan stratégique pour nous permettre de nous projeter à deux ou trois ans.» Créé depuis quinze ans, ce professionnel du conseil, de la formation et de l’accompagnement des professionnels de la radiologie médicale version ingénierie et innovation, entend actionner tous les leviers nécessaires pour mener à bien cette nouvelle séquence dans son développement. «Le confinement, le déconfinement, l’adaptation de nos équipes dans leur organisation, la crise de la Covid-19 en général a permis de prendre du recul, de se poser», assure le pilote de C2iSanté voyant la Covid comme un outil de motivation.

Amélioration continue

«Après un cycle de quinze années, nous sommes entrés, pris dans notre quotidien trop souvent chronophage, dans une certaine zone de confort avec une croissance quasi constante.»  Partenariat, alliance stratégique, accélération sur l’export (avec des vues sur la Belgique, l’Italie ou encore l’Allemagne), voire même croissance externe avec le rachat de structures, C2iSanté entend entamer une nouvelle séquence sans rien réellement se refuser en termes de perspectives. «Il faut aujourd’hui arrêter de courir après le CA, c’est le socle de la rentabilité qui sécurise l’entreprise.» La dynamique engagée se veut positive et l’obtention récente de la labellisation qualité Iso 9001 la renforce. «Le fait d’intégrer cette culture de la qualité optimale, cette volonté d’amélioration en continue, va nous permettre de créer un nouveau souffle pour l’entreprise et de continuer à aller de l’avant.» La santé de l’entreprise le permet. Les contrats grands comptes sont présents surtout dans le secteur médical. «70 % de notre CA est réalisé sur ce type de contrats donc sécurisés. Ce sont sur les 30 % restants que nous entendons aujourd’hui jouer.» Si la perte d’un million de CA est annoncée suite à la Covid-19, «notre résultat sera positif en fin d’année.» 7,5 millions de CA sont avancés en prévision.

Emmanuel VARRIER