A Yutz, Syslor prend son envol

(c) Syslor

Lancée en décembre 2017 à Yutz, Syslor est une start-up labellisée «Jeune Entreprise Innovante», habilitée à délivrer des plans de récolement certifiés. Conceptrice de logiciels et de matériel électronique à destination des sociétés œuvrant autour des réseaux enterrés, elle est soutenue par l’accélérateur Scal’enov de la région Grand Est et par BPI. Syslor vient de lever 1 million d’euros de fonds dans une synergie partenariale. 

Née voilà bientôt trois ans, l’entreprise Syslor a développé une solution permettant une cartographie des réseaux enterrés via le recollement par photogrammétrie et leur visualisation en réalité augmentée. La startup mosellane vient d’effectuer une levée de fonds de 1 million d’euros auprès de Eurovia Innovation Venture, de Fayat Acceleration Startups, du Groupe ILP, avec le soutien de Bpifrance et d’autres partenaires publics. Les solutions mises en place par Syslor sont déjà utilisées par plusieurs acteurs du BTP et opérateurs de réseaux. A forte visée écologique, elles forment une suite de trois services innovants à précision centimétrique. Le premier, Syslor Récolement permet de modéliser et de cartographier les réseaux enterrés en classe A, à partir d’une vidéo et sans géomètre. Elle est conforme au décret DT-DICT anti-dommages et permet de fermer la tranchée plus rapidement pour une plus grande sécurité, à moindre coût et avec une précision <10 cms. Les livrables s’apparentent à un jumeau numérique sous forme de nuage de points géoréférencés en 3D, une orthophoto géoréférencée en 2D et un plan de récolement. Il est aussi possible de réaliser les métrés de la tranchée sur internet. La seconde, Syslor Réalité Augmentée, ouvre la possibilité de visualiser en permanence, en réalité augmentée la localisation des réseaux, des projets, et d’entretenir le marquage au sol. Idéale pour améliorer la sécurité et la productivité sur les chantiers, elle est également un support pour la vente ou la préparation des chantiers. La troisième, Syslor Implantation, donne accès à l’implantation de bordures en fonction de points/polylignes identifiés, au relèvement des points au sol et à la création des décalages pour l’implantation. Cette importante levée de fonds est l’opportunité pour Syslor d’accélérer la commercialisation de ses solutions et d’intensifier la recherche et le développement de services supplémentaires.

Une stratégie gagnante

Edouard Semin, président de Syslor, déclare : «Nous sommes très heureux de ce partenariat avec deux industriels leaders dans leurs domaines et un fonds d’investissement régional de référence. En réduisant les déplacements, la durée des chantiers et les dommages causés aux ouvrages, nous réduisons les émissions de gaz à effet de serre. Notre ambition est de modéliser la totalité des réseaux enterrés d’un chantier, d’une ville ou d’une région pour, à tout moment et avec une précision centimétrique, permettre leur visualisation en réalité augmentée sur un smartphone. La mise à jour de la modélisation de la cartographie des réseaux est réalisée avec notre solution de récolement de plans certifiée, de sorte que les plans visualisés soient en permanence à jour et conforme à la réalité.» Pour Didier Deschanel, directeur Innovation d’Eurovia : «Avec ses solutions capables de révéler les réseaux enterrés (gaz, électricité, eau…) en 3D sur tablette et smartphone, Syslor apporte la brique digitale qui permet aux applications d’Eurovia comme Avus d’assurer le maintien permanent des marquages de réseaux et de proposer des récolements à partir d’une vidéo prise au smartphone. Nous sommes très heureux d’accompagner Syslor qui constitue le premier investissement de notre fonds Eurovia Innovation Venture. » Selon Maxime Bouloc, directeur de Fayat Acceleration Startups : «Cette prise de participation aux côtés d’un autre industriel et d’un acteur de l’investissement local s’inscrit dans la logique de FAST : mettre à disposition des startups notre expertise technique terrain en tant qu’industriel et leur donner les moyens financiers pour leur permettre de se développer plus rapidement.» Pour Maxime Liegeois, chargé d’affaires au sein du Groupe ILP : «La région Grand Est, au travers du Groupe ILP, se réjouit d’accompagner Edouard et ses équipes dans la croissance de Syslor aux côtés de deux majors du secteur. Cet investissement s’inscrit totalement dans la stratégie du groupe ILP, qui privilégie les entrepreneurs disposant d’un modèle économique viable et d’une offre réellement différenciante à valeur ajoutée. Par ce tour de table, le Groupe ILP démontre sa capacité à fédérer autour de lui des investisseurs force de valeur ajoutée pour accompagner les entreprises du territoire.» C’est donc une étape nouvelle et décisive qui s’est ouverte pour Syslor dans sa croissance.