85e Foire de Metz, un succès particulier

Dans le contexte de la crise sanitaire, le maintien de la Foire Internationale de Metz tenait de la gageure, à l’heure où tant de manifestations d’événementiel continuent d’être annulées. Au final, cette 85e édition s’avère une réussite qui a surtout permis de relancer les affaires commerciales.

Jusque dans les derniers jours précédant son ouverture, la 85e Foire Internationale de Metz n’était pas certaine de pouvoir se tenir, dans le contexte lié au Covid-19 et à son lot d’incertitudes. Le monde de l’événementiel est particulièrement touché depuis plusieurs mois, les annulations succédant aux annulations. C’est donc un véritable parcours du combattant qu’ont mené les organisateurs, dans la phase de préparation de la manifestation au printemps, dans sa commercialisation dans la période du confinement, dans sa mise en œuvre durant l’été, dans ses autorisations. Avec une priorité : respecter les protocoles sanitaires. Est venue s’ajouter une météo soudainement défavorable. Cela n’a en rien ôté l’abnégation des organisateurs dans ces méandres, d’où pouvait surgir à tout moment un écueil. Si bien que le 25 septembre, la 85e FIM pouvait enfin prendre son envol. Parmi les grandes foires de France, celle de Metz sera la seule en cette année décidément si particulière à atteindre ce niveau. Le premier succès a été qu’elle ait pu se tenir. Si, logiquement, les chiffres et les volumes de commandes ne battront pas les records du Parc des Expositions de Metz Grigy, ils sont tout de même remarquables, dans une situation nationale et territoriale fluctuante, au gré des évolutions de l’épidémie de coronavirus.

Horizon 2021

A l’heure de sa clôture le 5 octobre, la manifestation mosellane tire ses bilans : plus de 76 000 visites pour 328 stands en 11 jours sur 46 000 m² de surface d’expositions. Les collectivités partenaires ont bien entendu joué un rôle essentiel dans ce succès : Ville de Metz, Metz Métropole, Conseil départemental de la Moselle. Ce dernier a d’ailleurs permis aux visiteurs de découvrir une exposition sur une page de son histoire, celle des années 1939 et 1940 : la Moselle déracinée. La 85e FIM a été différente de ses devancières, sans  perdre son ADN, mariant commerce et expositions, gardant son supplément d’originalité. Les milliers de visiteurs ont ainsi pu apprécier une rétrospective de Marie Sautet, présentée par le musée de la Cour d’Or, le regard de l’artiste Paul Flickinger à travers une exposition inédite pour la FIM, les œuvres de Cri d’Art qui à cette occasion retrouvait le chemin des expositions. La Foire Internationale de Metz a été au bout de son engagement, poursuivant son ancrage, entre événement populaire et mise en avant des forces vives et socio-économiques de son territoire. Elle demeure comme la plus importante première de la Région Sarre-Lorraine-Luxembourg et du quart Nord-Est de la France. Le cap est désormais fixé vers l’édition 2021.