Moselle Open : en Moselle jusqu’en 2023

Cela a été une véritable bouffée d’oxygène quand l’annonce est tombée. Bien que l’édition 2020 du Moselle Open ait dû être annulée à cause de la crise sanitaire, le président de la FFT, Bernard Giudicelli a confirmé le maintien du tournoi ATP en Moselle jusqu’en 2023.

Les amoureux de la petite balle jaune ne peuvent que s’en réjouir. Bernard Giudicelli, le président de la Fédération française de Tennis s’est personnellement déplacé à Metz vendredi dernier pour rencontrer Patrick Weiten, le président du Département. C’est aux côtés d’Yves Henri, président du Moselle Open, de Jean François, vice-président du Département chargé des Sports et de Julien Boutter, directeur du Moselle Open, qu’il a annoncé le maintien du tournoi ATP en Moselle pour les trois prochaines années. De quoi rassurer les amateurs de tennis malgré l’annulation de l’édition 2020 pour cause de Covid 19. Le maintien de cette coopération entre la Fédération et le Département conforte l’idée que l’événement est désormais bel et bien marqué du sceau mosellan même s’il a failli partir à Taïwan en 2017. «Le Moselle Open n’est pas à vendre ! » lance Patrick Weiten avant d’indiquer : « Bernard Giudicelli est un ami de la Moselle, il m’a prévenu tout de suite qu’il allait nous accompagner à compenser les pertes dues à l’annulation de l’édition 2020. Pour la FFT, s’engager pour le Moselle Open fait partie intégrante de son plan de relance ». Après les mots, les actes. Le 30 septembre, lors du tournoi de Roland Garros, une vitrine exceptionnelle sera offerte à la Moselle : « la jeunesse, les acteurs économiques et les clubs y trouveront une place particulière ». Yves Henri a profité du moment pour évoquer la tenue d’un tournoi d’exhibition les 4 et 5 décembre aux Arènes de Metz, « seul lieu disponible et en capacité d’accueillir pour l’heure le Moselle Open ». Le tournoi pourrait toutefois s’installer sur le site d’Amnéville dans les années à venir. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le président du Département qui a indiqué « travailler à ce projet avec la SPL Destination Amnéville ».