Bitche : De nouveau cap pour Tepacap

Après deux mois de fermeture, le parc de loisirs Tépacap à Bitche va rouvrir partiellement ses portes à partir du 13 juin prochain.

A partir du 13 juin prochain, le parc de loisirs en plein air Tépacap, installé sur plus de cinq hectares à Bitche, va rouvrir ses portes au public. Si son directeur Alain Heit est confiant et heureux de relancer sa saison, il reste réaliste et sait que 2020 restera une terne saison. « En tenant compte de la capacité d’accueil actuelle, à savoir 150 clients par jour au lieu de 350 en temps normal, la saison ne sera pas bonne. Nous avions accueilli 24 500 personnes en 2019 dont 60 % d’entre eux au cours des mois de juillet, août et septembre. Nous espérons sur cette période faire 40 % du chiffre d’affaires de 2019 » confie-t-il. Pour relancer la machine et s’adapter au contexte compliqué, Alain Heit s’est rapproché de la communauté de communes du Pays de Bitche et a fait une demande auprès de Moselle Attractivité, en charge de l’instruction des dossiers pour le département de la Moselle, afin de bénéficier d’une avance remboursable au titre du Fonds Résistance. 20 000 € lui ont été accordés, une bouffée d’oxygène… Afin d’être prêts, Alain Heit et son équipe travaillent sans relâche pour rouvrir le parc dans le respect des protocoles sanitaires imposés par le Gouvernement. « Nous prévoyons une réouverture partielle à partir du 13 juin. Les 10 parcours d’accrobranche ainsi que le laser game seront accessibles. L’espace de restauration sera également ouvert mais avec de nouvelles règles et notamment pas de service à table. Seuls les hébergements, des cabanes en bois resteront fermés à la réservation pour le moment ». Ce coup dur n’a pas entamé la dynamique insufflée depuis l’ouverture du parc en 2004 par Alain Heit. « Depuis 2004, nous investissons en moyenne 50 000 € par an. A court et moyen termes, nous espérons pouvoir lancer deux investissements lourds à savoir la réalisation d’un nouveau snack et d’un nouveau bâtiment d’accueil pour le parc et dans un deuxième temps, un agrandissement du parc qui représente un investissement estimé à 450 000 € ».